ztd-comment-creer-les-10-habitudes-pour-devenir-efficace

preparation-aux-examens-apprendre-les-dates-de-lhistoire

4 Techniques Pour Utiliser Positivement Vos Émotions Pour Apprendre Vite et Bien.

Vous l’aurez compris, je vais traiter la thématique des émotions et de leur utilité à travers la démarche d’apprentissage. Pour une meilleure lisibilité, cet article sera divisé en 4 parties :
  1. Apprendre en s’amusant.
  2. Savoir se fixer des objectifs.
  3. Se motiver.
  4. Quelques astuces pour gérer vos émotions.
Commençons par ce qui me parait le point de départ pour un apprentissage réussi :  

Apprendre en s’amusant.  

Je vais vous faire un aveu… ce concept ne m’était absolument pas familier lorsque j’étais étudiant. C’était même tout le contraire. J’ai vécu mes années d’études comme une contrainte et je n’en ai pas retiré vraiment de plaisir. Avec du recul, je pense que j’aurais pu vivre cette période d’une toute autre manière si j’avais su :
  • Comment utiliser le levier émotionnel pour prendre du plaisir à apprendre et tendre vers un objectif désiré. C’est le thème de cet article.
  • Comment apprendre à apprendre. C'est-à-dire maîtriser des techniques simples et efficaces pour travailler mieux. Ça, c’est le thème de ce blog ;-) .
Maintenant, je suis convaincu que nous pouvons apprendre en nous amusant. Et que c’est capital pour avoir envie d’apprendre toute notre vie. Bien sûr, dans l’idée d’amusement, j’englobe la notion de plaisir. Et c’est là que ça devient un peu subtil. Si le sujet ou la matière que vous étudiez vous intéresse ou vous passionne, pas de problème, c’est facile de vous mettre au travail et d’apprendre. Vous ressentirez un plaisir immédiat à emmagasiner ces nouvelles connaissances.
Si le sujet ne vous intéresse absolument pas, il faut savoir appliquer de bonnes stratégies pour éveiller des émotions positives qui porteront vos efforts. Le principe est d’utiliser le levier du plaisir différé. Il vous suffit pour cela de vous décoller de la situation présente qui ne vous motive guère et de vous projeter dans le futur, lorsque vous aurez atteint votre résultat final. Imaginez que vous avez atteint votre but et ressentez la joie que vous éprouvez à ce moment. Le ressenti est très important. Cette joie est votre levier émotionnel. Une fois que vous l’avez éveillée, revenez dans le présent et recommencez à apprendre en conservant ce sentiment. Vous verrez qu’il est alors beaucoup plus facile d’apprendre les matières qui paraissent inintéressantes au premier abord.

Sachez Vous Fixer des Objectifs.  

Quel que soit votre projet, vous n’irez nulle part si vous ne définissez pas correctement au préalable là où vous voulez vous rendre. Cette affirmation peut paraitre une évidence. Mais bien peu de personnes se fixent des objectifs dans leur vie. Il en va de même dans le domaine des études. Je vois 2 raisons à cela : La première est la méconnaissance de l’importance de fixer un but. C’est comme partir en voyage sans carte ni GPS. Sans même savoir où l’on va. Le résultat risque de ne pas être terrible… La deuxième raison, c’est que définir un objectif à atteindre, cela ne s’improvise pas. Un objectif atteignable répond à 3 critères que nous allons voir tout de suite. Votre objectif doit être
  • Mesurable
  • Réaliste
  • Et exprimé de façon positive
Prenons un exemple : vous souhaitez apprendre une langue étrangère, le japonais.  
Dire : « je vais apprendre le japonais » n’est pas un objectif. Au mieux c’est un souhait. Si vous voulez réellement apprendre le japonais, il vous faudra définir des paramètres mesurables et vérifiables qui vous permettront de dire à la fin de votre période d’apprentissage : j’ai atteint mon objectif ! Quel niveau voulez-vous atteindre ?
  • Apprendre quelques bases pour partir au Japon. Apprendre à tenir une discussion simple. Savoir lire des mangas en japonais. Obtenir une certification pour une reconnaissance professionnelle.
  • Apprendre quelques bases pour partir au Japon.
  • Apprendre à tenir une discussion simple.
  • Savoir lire des mangas en japonais.
  • Obtenir une certification pour une reconnaissance professionnelle.
Ensuite, quand voulez-vous voir votre objectif réalisé ? Dans 1 mois, 6 mois, 2 ans. Bien sûr cela va dépendre du niveau que vous désirez atteindre et du temps que vous pouvez y consacrer. Vous voyez, cela fait déjà 2 éléments mesurables qui vous permettront de vous assurer que votre objectif est atteint. Veillez aussi à valider que votre objectif est réaliste, dans son contenu et son temps de réalisation. Vouloir devenir bilingue en japonais en 1 mois en consacrant 30 minutes à l’apprentissage chaque jour ne me parait pas très réaliste. Par contre, consacrer 3 ou 4 heures de travail hebdomadaire pendant 6 mois pour apprendre à lire des mangas en VO semble réalisable. Si vous n’avez aucune idée de la faisabilité de votre projet d’étude, demandez l’avis de ceux qui ont déjà atteint cet objectif avant vous. Questionnez vos amis et allez sur les forums dédiés à ce sujet sur internet. 
 Dernier point. Exprimez votre objectif en termes positifs. Transformez des phrases comme :
  • J’en ai vraiment marre de lire les mangas en français.
  • J’ai peur de passer à côté de plein de choses intéressantes au Japon parce que je ne parle pas un mot de cette langue.
  • J’aimerais apprendre le japonais, mais ça a l’air vraiment dur à apprendre.
En :  
  • J’apprends le japonais pour être capable de lire tel titre de manga en VO dans 6 mois.
  • Pour profiter pleinement de mon voyage au Japon dans 3 mois, je consacre 1h00 par jour 5 jours par semaine à l’étude des bases du japonais grâce à l’étude de tel guide de conversation.
  • Je veux vraiment apprendre le japonais et je sens que j’ai besoin d’être accompagné pour cela. Je m’inscris au cours du CNED et je termine la formation en 1 an en y consacrant 3 heures de travail par semaine.
La formulation positive de vos objectifs va faire émerger des émotions positives comme la joie et la confiance en vous. Et ce sont ces émotions qui vous donneront l’envie et l’énergie de poursuivre votre enseignement…  

Restez motivé.  

Une fois votre objectif défini clairement, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action. Et dans l’action vous devrez conserver ce que l’on appelle le courage-durée pour avancer petit à petit vers la réalisation de votre but. Le courage-durée fait opposition au courage-intensité. Ce dernier est comme est un feu de paille. Il brule vivement, brille fort, dégage beaucoup de chaleur… pendant quelques minutes. Le courage-durée lui est plutôt semblable à la braise qui consume complètement une grosse bûche de chêne pendant des heures. Et devinez quoi ? C’est encore vos émotions qui vous permettront de rester dans ce courage-durée. Avant de vous lancer à corps perdu dans l’action, prenez encore un peu de temps pour définir les étapes que vous devrez traverser pour atteindre votre objectif. Ces étapes seront comme des jalons dans votre démarche d’apprentissage. Si vous apprenez le japonais avec un manuel par exemple, chaque chapitre peut être une étape. Cela vous donne des objectifs intermédiaires, réalisables à court terme. C’est gratifiant de terminer une étape et cela permet de rester motivé. D’ailleurs, à la fin de chacun de vos jalons vous pouvez instaurer un petit rituel pour vous récompenser des efforts fournis : un bon dessert, une sortie, une soirée sans travail… Pour rester motivé, vous pouvez aussi vous retourner de temps en temps en arrière et voir le chemin parcouru depuis le début. Au bout de 3 mois d’apprentissage du japonais, vous pourrez faire le point sur vos nouvelles connaissances en vocabulaire, grammaire, écriture, lecture, etc… Vous serez certainement surpris de tout ce que vous aurez déjà appris.
Mais qu’est-ce que c’est que ce journal ? Eh bien, c’est juste un carnet ou cahier que vous gardez près de votre lit. Chaque soir avant de vous endormir, notez 5 choses que vous avez faites, dites, réalisées, etc… aujourd'hui et dont vous êtes fier. Cela peut être des petites choses du quotidien ou des grandes réalisations. Ça dépend des jours ;-) : les 5 mots de vocabulaire que vous avez appris, le bon plat que vous avez préparé, une conversation très intéressante que vous avez eue dans la journée, … Ce journal est un outil très puissant pour les jours où vous ne vous sentez pas très bien. En le lisant, vous prendrez conscience de tout ce que vous avez déjà accompli, de vos succès et de vos réalisations. Sa simple lecture pourrait bien vous remplir de joie et d’énergie.

Quelques Astuces Pour Gérer Vos Émotions  

Pour terminer cet article, je voudrais encore aborder 2 points :
Premièrement l’importance d’apprendre et de pratiquer des techniques de relaxation. Personnellement, j’apprécie le training autogène et la cohérence cardiaque. Ce sont 2 techniques simples qui ne demandent pas beaucoup de temps pour être pratiquées. J'en ai déjà parlé en détail dans cet article 2 Techniques Simples De Relaxation Pour Accorder Des Vacances A Votre Cerveau. Je pratique un peu le Tai Chi Chuan aussi. Cet enchainement de mouvements lents calme le mental, apporte un sentiment de sérénité et de profonde présence. Par contre il demande plus de temps pour être pratiqué. Enfin, je voudrais partager avec vous quelques astuces pour retrouver des émotions positives lorsque vous vous sentez au fond du trou. Le principe est simple : faire pivoter son état émotionnel. Par contre la mise en application demande un peu de courage. Si vous vous sentez déprimé devant la tâche à accomplir par exemple, votre but va être de faire pivoter votre ressenti intérieur pour transformer votre émotion. Pour cela vous pouvez utiliser plusieurs outils. J’ai déjà parlé plus haut du journal de vos réussites. Vous pouvez aussi changer votre contexte : écoutez un morceau de musique que vous aimez, regardez une vidéo inspirante, sortez faire un tour, etc… L’important dans ces moments, c’est de garder à l’esprit que vous ne devez jamais céder au désespoir.  
Avatar de Cyril Publié le mercredi 24 avril 2013 à 19h44 par Cyril
dans la catégorie Le blog !

ztd-comment-creer-les-10-habitudes-pour-devenir-efficace

preparation-aux-examens-apprendre-les-dates-de-lhistoire